Une technique pour doubler le taux de conversion de son site e-commerce

Table des matières

Si vous avez un site e-commerce ? Alors vous cherchez probablement à augmenter votre chiffre d’affaires (hanlala l’affreux capitaliste que vous êtes) ! Dans cet article, on va voir ensemble une technique pour augmenter le taux de conversion de votre site web. Donc si vous estimez que le ratio de vente n’est pas suffisamment élevé sur votre site, lisez ce qui suit. Si vous utilisez cette technique sérieusement pendant 3 mois, vous devriez être en mesure de doubler votre taux de conversion.

Qu’est-ce que le taux de conversion ?

Le taux de conversion est le pourcentage de visiteurs d’un site qui passe à la caisse, peu importe le montant de son achat. Si vous avez 800 visiteurs par jour sur votre site, et que 40 achètent, alors vous avez un taux de conversion de 5% (40 / 800 x 100), ce qui est déjà un bon taux.

Il faut savoir que le taux de conversion est très différent d’un secteur d’activité à un autre. Dans certains secteurs, 2% de taux de conversion sera déjà un bon taux, alors que dans d’autres secteur ce sera très faible. Vous devez donc regarder les taux dans votre secteur pour savoir si vous êtes dans la bonne moyenne ou pas.

e-commerce-taux-conversion

Mais attention : Même si vous êtes dans la bonne moyenne, ne vous reposez pas sur vos lauriers. Un taux de conversion n’est JAMAIS optimal. Vous pouvez toujours l’améliorer, comme on a pu le voir dans la formation Vivre du dropshipping en 7 heures par semaine.

Aujourd’hui on va revenir sur une technique très efficace pour améliorer son taux de conversion. Cette technique demande du travail et de la rigueur, mais ça vaut vraiment le coup. Quand vous aurez doublé votre ratio de vente en quelques mois, vous ne regretterez pas d’avoir fait ces petits efforts !

Comment doubler le taux de conversion d’un site en 3 mois ?

Une technique m’a permis doubler mon taux de conversion en un peu moins de 3 mois : le Split Testing. Le Split Testing, ou Test A/B, consiste à comparer deux versions d’une page web. Une version A (la version actuelle) où 50% des visiteurs seront envoyés, et une version B (version d’essai) où 50% des visiteurs seront envoyés.

Test AB

Au bout de quelques jours ou quelques semaines (suivant le nombre de visiteurs), vous savez quelle version de la page converti le mieux. Et vous pouvez recommander avec un autre test. Parce qu’il faut savoir quelque chose : à chaque test A/B, vous ne comparerez qu’un seul élément.

Parce que si vous comparez plein de choses à la fois, vous ne saurez pas ce qui a fait que telle ou telle version a mieux fonctionné. Alors que si vous faites élément par élément, vous savez exactement ce qui a fait le succès de votre version. Si votre test portait sur la couleur d’un bouton d’appel à l’action par exemple, vous saurez quelle couleur converti le mieux.

Peut-on comparer 3 versions ?

Bien sûr ! Et c’est d’ailleurs ce que je vous conseille pour certains éléments de vos pages. Reprenons l’exemple de nos couleurs de boutons. Si vous voulez tester 3 couleurs différentes pour votre bouton d’appel à l’action, vous pouvez créer un test « ABC ». Dans ce cas, un tiers des visiteurs seront envoyé sur chaque version.

Split Testing ABC

En quelques jours (ou semaines), vous pourrez voir quelle couleur converti le mieux. Mais attention : Vous devez avoir un nombre de visiteurs assez élevé pour que les résultats vous donnent de vrais informations. Si vous avez 3 visiteurs sur chaque version, ça n’a pas grand intérêt. Par contre si vous avez une page visitée par plusieurs dizaines de personnes par jour, alors vous aurez des résultats analysables.

Dans l’exemple ci-dessus, on voit que 635 visiteurs ont été envoyé sur chaque version de la page. Les résultats sont très facilement analysables, et permettront de prendre les bonnes décisions :

  • La version A a converti 54% des visiteurs
  • La version B a converti 46% des visiteurs
  • La version C a converti 34% des visiteurs

Quelle version allez-vous choisir ? J’aurais eu de meilleures notes en maths si les exercices avaient été si faciles. 

Bon les taux que vous voyez dans cet exemple sont volontairement très élevés. Aucun site ne fait autant de pourcentage de conversion, sauf peut-être les sites de Drive alimentaire, puisque les gens viennent sur ces sites pour acheter, pas pour se balader.

L’intérêt de faire un test A/B/C au lieu d’un test A/B, c’est que vous savez directement quelle version fonctionne sur un élément de votre page. Au lieu de refaire le même test pour un même élément, ce qui peut être une perte de temps. Mais comme je le disais, cela dépend de votre trafic. Si vous avez trop peu de visiteurs, contentez-vous d’un test A/B.

Quel logiciel utiliser pour les tests A/B ?

Personnellement, j’utilise Optimizely depuis longtemps et je vous le recommande. C’est un outil très complet et assez simple. Il y a plusieurs tarifs en fonction des besoins de chacun, mais comme ils changent assez souvent, je ne vais pas en parler ici, vous pourrez avoir toutes les infos sur le site d’Optimizely.

J’ai déjà rencontré des blogueurs qui me disaient ne pas vouloir dépenser plusieurs dizaines d’euros par mois pour faire des split test. Ça veut dire que ces gens préfèrent économiser quelques dizaines d’euros par semaine, et passer à côté de plusieurs milliers d’euros par mois.

Multiplier votre ratio de vente par deux, ça veut multiplier votre chiffre d’affaires par deux. Et comme on l’a vu, c’est possible de le faire en 3 mois. Donc même si vous dépensez plusieurs centaines d’euros, ce serait très peu par rapport aux gains que vous pourrez avoir par la suite.

D’autant plus que l’investissement que vous faites pendant 3 mois, vous le récupérerez pendant toute votre activité.

Je vous souhaite le meilleur dans votre activité et en dehors !

Amicalement, David.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A