🚀 10 questions à se poser avant de créer son site e-commerce

Table des matières

Comme vous pouvez vous en douter, lancer une boutique en ligne ne se fait pas en un jour. Même si ça peut être très rapide à mettre en place, lancer une e-boutique demande une certaine préparation. Se poser les bonnes questions est une bonne chose pour commencer la préparation d’une boutique en ligne. Mais quelles questions se poser et comment bien y répondre ? Nous allons voir cela ensemble dans un instant. Ensuite posez-vous un après-midi et répondez à ces questions, vous y verrez déjà plus clair.

Cet article est un court extrait de notre guide « Créer un business qui cartonne en 15 jours« , que vous pouvez découvrir ici.

 

Quelle est la cible de la boutique ?

La détermination de votre cible est une étape importante dans la création de votre boutique en ligne. Alors avec certains produits il sera facile de déterminer la cible, c’est le cas par exemple si vous vendez des sacs à main, on se doute que les femmes seront plus votre cible que les hommes. Il ne vous restera plus qu’à déterminer l’âge et d’autres choses comme la catégorie socio-professionnelle ou encore les centres d’intérêts. Mais dans certains cas il n’est pas facile de déterminer la cible. Si vous vendez des brosses à dents en ligne par exemple il sera assez compliqué de vous focaliser sur une cible claire. Dans le cas où vous n’arriveriez pas du tout à déterminer votre cible, vous devrez rester neutre à tous les niveaux (design de votre site, ton employé, etc.).

 

Quelle identité visuelle ?

La première question va vous amener à cette question qui est de savoir comment sera votre site au niveau visuel. Vous vous doutez bien que votre site n’aura pas vraiment le même design s’il s’adresse à des fans de jeux vidéos ou à des passionnés d’équitation. Les codes couleurs ne seront pas les mêmes, les styles seront différents, les contenus multimédia comme les images seront différents, mais aussi des choses auxquels on pense moins comme les icones ou les boutons d’appel à l’action. Vous pouvez créer votre logo et votre identité vous-même grâce à un logiciel comme Illustrator (payant) ou bien faire appel à une agence web, mais nous y reviendrons après. Dans tous les cas vous devez à peu près savoir comment vous voulez votre site et ce qui pourrait plaire à votre cible.

 

Combien d’articles seront présent dans la boutique ?

Que vous ayez 5 articles dans votre boutique en ligne ou 400, il est bien évident que la charge de travail et le site en lui même seront bien différent. Grâce à cette question vous pourrez déterminer l’outil de création de site que vous allez utiliser, en effet certains CMS limite le nombre d’articles, ou dans certains cas le prix change en fonction du nombre de références dans la boutique. La plupart du temps, les CMS ont plusieurs offres, de 1 à 5 produits, de 6 à 10, etc. Mais certains logiciels de gestion de sites e-commerce permettent de créer et de gérer des produits sans aucune limite de nombre et parfois pour pas plus cher qu’avec des offres à palier. Cette question est aussi utile pour savoir le temps que vous allez passer sur chaque page d’article (comptez entre une et trois heures par page selon la longueur de la présentation).

 

Comment livrer les commandes ?

Vous devez aussi vous demander comment vous allez livrer les commandes de vos clients. S’il s’agit d’un service qui nécessiste votre présence, vous vous rendrez sur place directement. S’il s’agit d’un infoproduit, votre CMS permettra certainement que le client télécharge son infoproduit après son achat. Enfin, si vous vendez des produits (dans la majorité des cas), vous devrez trouver un transporteur économique qui vous permettra d’envoyer vos colis aux meilleurs prix. Pour cela n’hésitez pas à comparer les prix des différents transporteurs sur différents poids et à organiser votre e-boutique en fonction de ça. Entre tel poids et tel poids le transporteur 1 prendra le colis, entre tel poids et tel poids le transporteur 2 prendra le colis. Vous devez optimiser vos dépenses comme ceci si vous voulez être compétitif et/ou protéger votre marge.

 

Quelle zone géographique couvrira l’e-boutique ?

Selon ce que vous vendez, votre boutique pourra couvrir un plus ou moins large espace. Imaginons que vous vendiez des produits du terroir sensible d’un point de vue conservation, il est bien évident que vous ne pourrez pas en vendre sur un trop gros territoire. En revanche si vous vendez des pantalons, vous pourrez en vendre jusqu’au bout du monde. Et dans ce deuxième cas viendra la question de la traduction du site d’une part, et de la comptabilité d’autre part. En effet le taux de TVA sera différent, il y aura peut-être aussi des règles qui interdiront ou limiteront vos produits dans certains pays (questions sur la législation). Cette question est donc primordiale, mais dans un premier temps je vous conseille d’être présent sur un territoire que vous pouvez maîtriser, et de vous développer par la suite.

 

Quels moyens de paiement permettre ?

C’est une question importante puisqu’il s’agit de votre argent et de l’argent de vos clients ! Sur votre boutique en ligne je vous déconseille de ne proposer que les paiements par MoneyBooker ou ce genre de paiement. Ce n’est pas la première fois que je le dis mais c’est une chose importante car vous passeriez à côté d’un grand nombre de personnes. Il m’est déjà arrivé d’être prêt à acheter un superbe trench et de quitter la boutique en ligne parce que le seul moyen de paiement était MoneyBooker ou l’un de ces concurrents. Bien sûr c’est une solution de paiement excellente, mais vous devez multiplier ces moyens de paiement pour que chacun puisse acheter sur votre site. J’avais une prof de management au lycée qui refusait d’avoir une carte bancaire, pensez à elle et proposez-lui de payer par chèque !

 

Comment faire connaître la boutique ?

Il existe de multiples moyens de faire connaître sa boutique en ligne, mais toutes ne sont pas forcément adaptée à notre budget, à nos compétences ou à notre temps. En effet certaines solutions comme acheter une campagne Google AdWords coûte cher et nous n’avons pas forcément le budget pour à l’instant T. De même, rédiger un communiqué de presse peut s’avérer compliqué et fastidieux, en effet il faut compter environ deux à trois heures pour rédiger un bon communiqué de presse, alors imaginez s’il faut en faire une dizaine. Mais il y aura forcément des techniques qui vous permettront de faire connaître votre boutique au plus grand nombre. L’essentiel est que vous listiez des solutions qui sont dans vos moyens financiers, techniques et temporels.

 

Quelles actions commerciales organiser ?

De la même façon, vous devez penser aux actions commerciales à organiser sur votre site pour le dynamiser et pour à la fois donner envie d’acheter pour la première fois, mais aussi pour fidéliser vos clients. Pour cela vous pouvez par exemple créer des statuts de clients en fonction de leurs montants d’achats. Vous pouvez aussi créer des codes de réduction que vous distribuerez sur vos réseaux sociaux et que vous pourrez par exemple limiter à un certain nombre de personne ou pour une certaine durée. Selon le CMS que vous choisirez, vous pourrez donner un élan incroyable à votre site et augmenter considérablement vos ventes. Renseignez-vous avant de créer votre site si vous pouvez organiser des actions commerciales sur le logiciel que vous souhaitez utiliser.

 

Comment développer le trafic ?

Développer le trafic, c’est-à-dire le nombre de visiteurs, d’un site e-commerce n’est pas une mince affaire. Et pour cela il y a de nombreuses solutions comme par exemple créer un blog autour de l’activité de l’entreprise et des produits à vendre. Mais si vous avez un grand nombre d’articles à vendre sur votre boutique, une simple optimisation du référencement interne, et une campagne de netlinking permettra de mettre votre site e-commerce en avant sur un bon nombre de mots-clés. Et si vous n’avez pas le temps ou les connaissances pour faire ceci il n’y a pas de honte, nous avons tous nos connaissances et nos compétences propres, dans ce cas vous pouvez faire appel à un freelance ou à une agence web qui améliorera votre référencement naturel.

 

Faire le site soit même ou externaliser ?

De la même manière, vous pouvez choisir de créer votre site vous-même si vous pensez pouvoir vous en sortir avec une solution open source ou un CMS payant, ou bien externaliser à un freelance ou à une agence web comme KaliPub par exemple. Surtout si vous décidez d’externaliser : comparez ! Dans ce secteur d’activité il y a des entreprises très sérieuses qui vous feront du bon boulot, mais il y a aussi des charlatans qui vous prendront très cher pour un résultat médiocre et souvent avec un engagement longue durée. Si vous choisissez d’externaliser, demandez trois à cinq devis et passez du temps au téléphone ou en face à face avec un conseiller pour en savoir un maximum sur l’offre. Et si vous souhaitez faire votre site vous-même, c’est la même chose, vous devez comparer les CMS payant et gratuit en fonction de ce que vous voulez et de votre budget.

Gagnez de l'argent avec nos concepts

Minimum 450 × plus rentable que le Livret A