Toutes les semaines, je reçois des mails pour me proposer des opportunités en MLM. 50% de ces mails parlent d’escroqueries du type Profits25, BoomDirect et MAPS, et dans ce cas j’envoie un lien vers mes articles où je parle de ces arnaques. Et dans 50% des cas, il s’agit d’entreprise sérieuses, mais que je connais déjà, comme Herbalife ou ItWork par exemple. Dans cet article, je vais vous expliquer les erreurs à ne pas faire quand vous voulez recruter des leaders, et ce que vous devez faire.

 

 Dans la formation « Devenez un leader de l’affiliation MLM cette année« , je ne parle pas cette technique en 3 étapes, pour une raison simple : dans l’affiliation MLM, il n’y a pas vraiment besoin d’avoir un contact avec ses filleuls. La plupart du temps, les filleuls passent par notre lien affilié et deviennent affiliés à leur tour. Cette stratégie est donc utile si vous faites du MLM « traditionnel », mais pas vraiment si vous faites de l’affiliation MLM.

 

Qu’est-ce qu’un « leader » en MLM ?

En MLM, un leader est une personne qui a un réseau, qui a de l’expérience dans le MLM. C’est quelqu’un qui sait de quoi il parle, qui peut créer un business MLM rapidement, grâce à son réseau et à ses connaissances du secteur. Évidemment, un leader c’est aussi quelqu’un qui montre l’exemple, quelqu’un qui apprend, qui forme ses équipes.

Mais on va s’en tenir à notre première définition, dans le sens qu’un leader est surtout un « gros poisson », quelqu’un qui peut faire décoller notre business. Si je reçois des mails chaque semaine de la part de personnes qui font du MLM, c’est pour 2 raisons : parce que j’ai déjà fait du MLM, et parce que j’ai un site qui me permet de monter un réseau de distributeurs.

Je décline toutes les offres d’opportunités, même les plus sérieuses, parce que j’ai décidé de ne plus faire de MLM traditionnelle, comme je l’explique dans cet article où je parle des différences fondamentales entre le MLM traditionnel et l’affiliation MLM. D’une manière générale, c’est assez compliqué de recruter un leader, et c’est pour cette raison que j’ai écrit cet article. J’espère qu’il pourra vous aider à recruter de gros poissons ! 

 

Le genre de mail que je reçois :

Bonjour,
Je vois que vous êtes actif en Marketing au sens large, et je vous contacte dans ce cadre.
Il y a quelques semaines, l’on m’a demandé de développer un nouveau réseau de commercialisation via un MLM (marketing multi-niveau) sur la Belgique et la France
La Société mère est déjà active dans plus de 9 pays et existe depuis 4 ans.

Je suis donc à la recherche de personne habituée au marketing afin de « monter » cette activité.
Tout en continuant vos activités actuelles, vous pourriez développer des synergies et un revenu avec le MLM que je mets en place.
En termes de rémunération, Je suppose que vous comprenez l’avantage d’être au niveau d’un MLM dans les premières personnes d’un pays
Je serais heureux de pouvoir en discuter 1 h avec vous si cela vous intéresse. L’on pourrait se voir au restoroute de Saint-Georges (entre Liège et Huy) , accès facile car le restaurant surplombe l’autoroute. Ou un autre lieu à votre convenance.
Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite une Bonne Année
Bien à vous

 

Les erreurs à ne pas faire pour recruter un leader en MLM

La personne ne se présente pas

Quand on écrit un mail à quelqu’un, la moindre des choses, c’est de se présenter. Par politesse, oui, mais surtout pour gagner la confiance de la personne. J’aurais préféré que cette personne commence son mail par : « Bonjour David, je suis René Lataupe, j’habite à Liège et je vous contacte parce que j’ai vu que vous étiez dans le marketing de réseau… ».

Lisez aussi :  GetEasy : L'arnaque est enfin dévoilée

Déjà, j’en aurais su un peu plus sur cette personne. Ensuite, après avoir présenté l’entreprise (ce qu’on verra après), le gars aurait pu me dire depuis combien de temps il faisait cette activité, et d’autres infos intéressantes comme son nombre de distributeurs, son chiffre d’affaires mensuel, combien il gagne grâce à son activité, etc. Vous pensez peut-être que c’est confidentiel, mais ça ne l’est pas.

Un leader a besoin d’être rassuré. Et en lui disant clairement qui vous êtes, et ce que vous avez comme résultats, vous le rassurez un peu. En tout cas, vous brisez la glace, et c’est une chose importante à faire dans vos mails. Je ne vous dis pas d’écrire votre autobiographie, mais juste que la personne en sache suffisamment sur vous pour savoir que vous êtes quelqu’un de confiance.

 

Elle ne présente pas la société de MLM

Deuxième erreur, la personne ne présente pas la société de MLM. Vous imaginez ? J’aurais fait 400 bornes pour aller à Liège et il me dit que sa société est une régie publicitaire ou ce genre de connerie ? Je pense que je lui mets un coup de boule. Bon, on sait que ce n’est pas une sorte de Profits25 puisque ces sociétés ne tiennent jamais plus de 2 ans dans la mesure où ce sont des chaînes de Ponzi.

Mais je ne sais pas si c’est une société sérieuse. Alors je ne vous dis pas de dire forcément le nom de la société, mais au moins ce qu’elle fait. Personnellement, je dirais quand même le nom de la boîte, histoire que la personne puisse se renseigner. De toute façon, si c’est une société sérieuse, il y aura forcément plus de bons avis que de mauvais.

Et sachez une chose : un leader du MLM sait que les sociétés ne font JAMAIS l’unanimité, et que souvent, ceux qui critiquent sont ceux qui ont échoué. Un (vrai) leader du MLM saura faire la distinction entre une entreprise sérieuse et une arnaque du type GetEasy ou Enoue. Donc vous pouvez y aller : dites le nom de la société, vous gagnerez du temps. Et dites un maximum d’informations sur cette société.

 

Elle emploi des mots qui ne servent à rien

Les copywriters ont une techniques pour avoir un texte pertinent : ils suppriment un mot sur deux, tout en gardant le sens de la phrase. Puis ils suppriment à nouveau un mot sur deux. Etc. Jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus retirer de mots. C’est un très bon exercice pour s’entraîner à utiliser le moins de mots possible. Et surtout pour éviter d’employer certains mots inutiles, voire chiants.

Dans ce mail, il y a un mot qui m’a frappé, c’est « synergie ». C’est typiquement le genre de mot qu’on dit quand on ne sait pas quoi dire, qu’on n’a pas d’argument. Souvent, quand on n’a pas d’argument, on parle aussi de valeurs, mais l’auteur de ce mail m’a épargné ça, merci ! Non franchement, je ne veux pas « développer des synergies ».

Les leaders se foutent de créer des synergies, ce qu’ils veulent, c’est savoir combien ils peuvent réellement gagner grâce à un business. Ils ne veulent pas de blabla, de théorie. Ils veulent qu’on leur dise qu’en faisant X chose ils auront Y revenu. Point barre. Ne cherchez pas à recrutez des leaders avec des mots qui font « classe ». Les mots qui font classe, ça fait chier et ça fait perdre du temps !

Lisez aussi :  Programme d'affiliation : Quelle est la bonne durée pour les cookies ?

 

La proposition ne fait pas bander

Alors, qu’on soit clair : vous n’avez pas besoin d’inviter des leaders dans un restaurant trois étoiles, n’importe quel restaurant fera l’affaire, mais mettez-vous à la place de la personne à qui vous proposez de venir. Dans sa proposition, la personne me propose de venir au restoroute entre Liège et Huy (je ne connais pas). Je n’ai aucun problème avec les restoroute, en général ils sont plutôt de bonne qualité.

Et très franchement, un McDo me convient bien. Mais là, il y a deux « problèmes » : le premier, c’est que la personne ne dit pas clairement qu’elle m’invite. Je m’en fous de payer, je veux bien même l’inviter. Mais là, cette personne est en position de demandeur. Dans ce cas, dites à la personne clairement que vous l’invitez. Là aussi ça rassurera la personne sur le fait que vous gérez la situation et que vous êtes un leader.

Un leader invite son équipe à manger. Et si vous ne dites pas clairement que vous invitez la personne, c’est que vous laissez l’autre dans sa posture de leader. Ensuite, il y a un plus gros problème : Liège se trouve à 400km de là où j’habite (Rouen). Si la personne avait pris la peine de regarder où j’habitais, peut-être qu’elle m’aurait proposé plus près ! Faites en sorte que votre « recrue potentielle » fasse un minimum d’effort au début.

 

Ce que vous devez faire pour recruter un leader

Étape 1 : Réussir en vendant soi-même

Avant de recruter, vous devez commencer par vendre. C’est comme ça. Arrêtez de croire qu’en MLM traditionnel, vous pouvez recruter une équipe de distributeurs sans avoir vendu vous-même. Votre crédibilité, elle vient quand vous avez vendu. Quand vous arrivez devant une recrue potentielle et qu’elle vous demande combien de chiffre d’affaires vous générez et que vous devenez tout rouge, c’est mal parti !

Commencez par vendre, en prospectant d’abord votre marché chaud, puis RAPIDEMENT d’autres personnes. Essayez de sortir le plus rapidement possible de votre marché chaud en prospectant des « amis de vos amis ». Ne restez pas cantonné à vos amis et à votre famille, touchez un maximum de personnes dès le début de votre activité.

Vous pouvez même « taper dans le dur » en contactant des personnes que vous ne connaissez pas du tout. Il y a des tas de conseils pour réussir à trouver ses premiers clients en MLM. Une fois que vous aurez fait vos premiers milliers d’euros de chiffre d’affaires, vous pourrez commencer à recruter. Mais pas encore des leaders, pas encore des gros poissons.

 

Étape 2 : Recruter un réseau de distributeurs

Dans un premier temps, vous n’allez pas recruter des gros leaders avec des dizaines ou des centaines de distributeurs potentiels. Vous allez commencer par recruter des personnes de votre entourage qui aiment vraiment votre produit. Si vous vendez des Tupperware et que votre tante Micheline en raffole et qu’elle a un peu de temps libre, pourquoi pas lui proposer ?

Ça lui ferait un complément de revenu, et une bonne occasion d’aller commérer chez ses copines l’après-midi ! Vous devez vous adapter à votre produit. Si vous vendez des sextoys, parlez-en quand même à votre tante Micheline, on ne sait jamais, mais ce n’est peut-être pas la cible (quoi que)… Parfois des personnes réussissent là où on les entendait le moins !

Lisez aussi :  Arrêtez de croire que vous allez devenir riche sur Internet comme ça...

L’idée ici n’est pas de recruter 300 personnes. Essayez juste de parrainer 2 ou 3 personnes, qui feront de même. C’est ça le pouvoir de duplication : vous n’avez pas besoin de recruter beaucoup de personnes vous-même pour avoir un gros réseau de distributeurs. L’intérêt est surtout d’avoir vos premières recrues et de vous entraîner en temps que parrain.

 

Étape 3 : Prospecter des leaders

Ça y est ! Vous êtes vendeur ET parrain, vous avez enfin la crédibilité pour prospecter des leaders. Parce que si vous envoyez un mail en disant que vous faites x milliers d’euros de CA par mois et que vous avez 38 personnes dans votre réseau, vous êtes déjà plus crédible que quand vous aviez 0 euro de CA et aucune recrue. Vous avez commencé petit, mais vous n’avez plus à rougir de vos résultats.

Maintenant, si un leader vous envoi balader parce que vous êtes trop petit pour lui, c’est que c’est un con. Une fois que vous faites des ventes et que vous avez un début de réseau, vous êtes légitime à prospecter de gros poissons. Donc n’hésitez pas à en contacter un maximum et surtout à ne pas faire les erreurs qu’on a vu ensemble plus hait !

Présentez-vous bien, présentez la société de MLM, et proposez quelque chose d’intéressant. Vous savez, si vous avez des clients et un réseau, vous n’aurez plus vraiment besoin financièrement de recruter des leaders. Enfin vous ne serez plus en train de crever de faim. Du coup, vous serez plus attirant. C’est comme avec les filles : le beau gosse qui est distant est plus attirant que le boutonneux qui veut se taper tout le monde. Mais ça n’empêche pas que vous devez proposer quelque chose de bandant. Les leaders auront plus confiance si vous les invitez dans un beau resto que si vous leur proposez un café dans un PMU tout crade.

 

MLM ou affiliation multi-niveaux ?

Vous l’avez vu, le MLM est assez difficile (surtout au début). Si vous êtes plus à l’aise sur Internet, pourquoi ne pas se lancer dans l’affiliation multi-niveaux ? Si vous avez débloqué ce contenu, vous recevrez notre formation gratuite, mais aussi des opportunités d’affiliation multi-niveaux. En effet, nous préparons en ce moment 2 plateformes de vente en ligne (elles sont sortie et les liens sont en dessous) :

 

Ces plateformes auront un programme très intéressant : 20% sur vos recommandations personnelles et 2% sur les recommandations de vos filleuls, sur 10 niveaux ! L’affiliation multi-niveaux vous permet de gagner un véritable revenu passif, tout en travaillant VRAIMENT de chez vous (contrairement au MLM où vous devez être là où le client est).

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions concernant ces programmes d’affiliation d’affiliation multi-niveaux, mais aussi de nous demander conseils sur des opportunités MLM. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous poser vos questions sur le MLM et cet article me semblait important. Si vous avez d’autres sujets sur le MLM que vous aimeriez que nous abordions, dites-le nous en message privé.

 

Avez ces techniques, parrainez des leaders en masse ! Je vous souhaite tous mes vœux de succès. On se retrouve sur AlfangeAgency et AlfangeAcademy