🚀 5 techniques pour NOYER un contenu INDÉSIRABLE

Voir la suite

Il arrive que sur Internet, un contenu d’un autre site ne soit pas vraiment en notre faveur. Et comme la diplomatie et les négociations ont leur limite, il vaut mieux trouver des solutions pour noyer ce contenu au lieu d’essayer à tout pris de le faire supprimer. Et comme nous avons vu précédemment, je vous déconseille vivement de demander la censure d’un contenu, c’est très mal vu et vous passerez pour le méchant qui a quelque chose à cacher. Même si dans l’histoire vous êtes la victime, demander à censurer un contenu vous fera passer à coup sûr pour l’agresseur.

Cet article est un court extrait de notre guide “Créer un business qui cartonne en 15 jours“, que vous pouvez découvrir ici.

 

Créer du contenu référencé

La première chose à faire, et à mon avis la plus efficace pour contrer un contenu indésirable, est de créer du contenu sur son propre site, ou sur un autre site (à condition dans ce cas de mettre le nom de son entreprise dans le titre de la page ou dans le meta titre). Plus vous aurez de contenu sur votre site, plus il y aura de chances pour qu’une personne tombe sur votre site et pas sur un autre site en tapant le nom de votre entreprise. Il est essentiel d’avoir un bon contenu et le référencer pour maximiser les portes d’entrée vers un site. Si vous ne savez pas comment faire pour avoir du bon contenu sur votre site, ou si vous voulez avoir un contenu optimisé pour les moteurs de recherche, faites appel à un rédacteur web. Vous pouvez trouver de très bons rédacteurs web sur AlfangeAgency.

Plus riche sera votre site, plus le contenu indésirable descendra dans les résultats de recherche. Vous pouvez aussi contrer directement une accusation ou une critique en créant un article avec un titre rappelant le titre de l’article indésirable. Si le titre de l’article était “Entreprise Unetelle arnaque” parce que vous aviez fait une erreur sur un dossier et qu’un acheteur s’est un peu crispé (on ne sait jamais), créez un article avec un titre proche, et répondez à cet article en rappelant que vos clients sont satisfait de vos produits et qu’en effet vous avez fait une erreur sur une vente, mais qu’elle n’est pas représentative de votre savoir-faire et de votre éthique. De toute façon les vraies entreprises d’arnaques finissent par être submergée de contenu indésirable et coulent. Mais si vous n’avez qu’un petit contenu indésirable ce n’est pas bien grave.

 

S’inscrire sur des annuaires

Lorsqu’un visiteur tape le nom de votre entreprise, il doit trouver votre entreprise sous son meilleur jour, pas un article dans lequel un blogueur dit que vos produits sont trop chers ou que vos délais de livraisons sont trop longs. Du coup il y a une autre solution en plus de la rédaction de contenu, c’est l’inscription sur des annuaires. En créant du contenu sur des annuaires avec à chaque fois le nom de votre entreprise, vous ferez en sorte que les personnes tapant la requête “Nom de votre entreprise” tombe soit sur votre site, soit sur l’un des annuaires où vous êtes inscrit. Alors vous ne devez pas vous contenter d’écrire le nom de votre entreprise bien entendu, vous devez écrire un texte utile et qui présente bien votre entreprise, avec un titre du style “Nom de votre entreprise – Activité de votre entreprise”.

Pour être accepté sur de gros annuaire c’est souvent assez difficile car les conditions d’acceptations sont draconiennes : taux de duplication très faible, présentation de grande qualité et quelques conditions comme la présence de mentions légales sur votre site par exemple. Mais s’inscrire sur de gros annuaires présente un autre avantage en plus de vour faire un présence en ligne : les liens pointant vers votre site améliorent votre PageRank. En effet les annuaires en ligne ont souvent un PageRank assez élevé et vous permettent d’avoir vous-même un bon PageRank. Ainsi vous aurez plus de chance que votre site soit bien placé sur Google. Cependant vous ne devez pas snober les petits annuaires car ils peuvent vous rendre service pour noyer un mauvais contenu et sont plus accessibles que les gros annuaires.

 

Rédiger des communiqué de presse

Quand je parle à une personne de communiqué de presse, si elle n’est pas du “monde du web” souvent elle pense à une sorte de courrier qu’on enverrait à plusieurs journaux ou magazines. En fait, un communiqué de presse est juste un article complet sur un produit ou un service, avec un lien vers le site web d’une entreprise. Le communiqué de presse peut être fait par l’entreprise elle-même, ou par une agence web comme KaliPub. L’important est d’avoir un ton neutre et de ne pas chercher à vendre, à être agressif. Le lecteur doit avoir l’impression que c’est un journaliste qui lui présente le produit ou l’entreprise, pas l’entreprise qui se présente elle-même. Comme pour l’annuaire en ligne, le communiqué de presse a le double avantage d’être bon pour le référencement et pour noyer un contenu indésirable.

Au niveau du référencement, comme pour les annuaires, plus le PageRank du site de communiqués sera élevé, plus votre site aura un bon PageRank. Mais le PR doit être élevé aussi pour que le communiqué en lui-même aille une bonne position sur Google et passe devant sur l’éventuel article qui dirait du mal sur vous ! Plus vous serez inscrit sur un grand nombre d’annuaire et de site de communiqué, et plus vous aurez de chance qu’un contenu malveillant disparaisse dans les profondeurs de Google et des autres moteurs de recherche. Les inscriptions dans les annuaires et les communiqués de presse sont long à écrire et demandent beaucoup de conditions pour être accepté. Mais vous pouvez faire faire cette tâche, un peu ingrate il faut l’avouer, à une agence web.

 

Être présent sur les réseaux sociaux

Alors pour une fois on ne va pas parler de gestion de communauté ou de réponse à des messages, mais seulement d’inscription sur les réseaux sociaux. What the fuck ? Me direz-vous ! En quoi être seulement inscrit sur un réseaux social peut noyer un mauvais contenu ? Hé bien c’est tout simple, la plupart des gens ne regardent que la première page de Google, et quasiment personne ne va jusqu’à la troisième page. Les réseaux sociaux ont un bon PR et du coup lorsque vous êtes inscrit sur un réseaux social (vous ou votre entreprise), et que vous tapez votre nom ou celui de votre entreprise sur un moteur de recherche, les réseaux sociaux apparaissent souvent en première ou deuxième page, retrogradant ainsi les mauvais contenus.

Mais alors sur quels réseaux sociaux s’inscrire ? Facebook et Twitter ? Oui d’abord, ce sont les principaux, mais il y en a plein d’autres comme Google+, les réseaux professionnels Linkedin et Viadeo, Pinterest si vous avez de jolies photos à partager, Foursquare si vous avez un local. Et à l’heure où j’écris ces lignes il y a certainement de nouveaux réseaux qui sont en préparation et qui, peut-être, dépasseront ceux que je viens de vous citer. Certains réseaux sociaux ne sont pas très connu ou placé sur des niches, mais ils peuvent à la fois vous aider à noyer un contenu indésirable, mais aussi vous faire rencontrer des gens de votre profession ou d’éventuels clients. Je ne vous dis pas de passer votre temps sur les réseaux sociaux, juste de vous y inscrire et d’aller voir de temps en temps ce qui s’y passe.

 

Créer des sites satellites

Alors cette méthode n’est pas forcément bien vue de la part de certains “puristes” d’Internet, et pourtant tout le monde le fait. Je peux comprendre que certaines méthodes puissent agasser les gens. En effet certains “professionnels” du web conçoivent des sites sans contenu, juste avec des liens vers leur site principal, ce qui est profondemment stupide puisque le lien ne vaut rien finalement, et cela risque même d’être mauvais pour le référencement du site principal (risque d’être désindexé par Google). En revanche vous pouvez créer de vrais sites satellites, riches en contenus que vous aurez créé vous-même ou fait rédiger par une agence web, et les liens que vous apporterez seront un peu plus de qualité. En tout cas ne faites pas de coquilles vides, ça ne sert à rien.

En effet comme vous le savez, un site vide n’est pas référencé. Alors que si vous faites un site avec rien qu’une dizaine de page de bon contenu, vous pourrez placer ces quelques pages devant le contenu indésirable, à condition là encore de mettre le nom de votre entreprise dans le titre de la page, sinon ces pages ne seront pas référencées sur les requêtes “nom de votre entreprise”. En utilisant ces différentes techniques vous devriez totalement noyer les contenus que vous ne voulez pas laisser en première page de Google. Si vous ne vous sentez pas chaud pour tout gérer vous-même, n’hésitez pas à contacter une agence web pour qu’elle prenne en charge votre communication le temps de noyer ce mauvais contenu et éventuellement de retrouver une bonne image de marque.

1 Comment

  1. Très riche en techniques j’aime bien ; il faut revoir ça : …Mais s’inscrire sur de gros annuaires présente un autre avantage en plus de vour faire un présence en ligne :…

Submit a comment

You have to agree to the comment policy.

WordPress spam bloqué par CleanTalk.