Si vous êtes inscrit sur des groupes Facebook d’opportunités MLM et de business sur Internet, vous avez forcément vu ces 17 éléments qu’on va voir ensemble dans un instant. J’ai emprunté le visuel ci-dessous à Jean-Philippe Hulin de Secrets du MLM. Il montre bien, avec son humour habituel, les différents éléments pour reconnaître une bonne grosse opportunité de merde sur Facebook ! Et j’ajouterais mon petit grain de sel en dessous du visuel, même s’il se suffit à lui-même !

 

Arnaque opportunité Facebook

 

 Je remercie Jean-Philippe Hulin une nouvelle fois pour ce visuel si efficace, mais je tiens à préciser que ce qui suit n’engage que moi.

 

La photo de profil super pro

Je ne sais pas ce qu’ils ont avec les Minions, mais j’ai l’impression que tous les membres des “régies publicitaires” et autres arnaques se sont donné le mot : mettre un Minion en photo de profil. Et quand ce n’est pas un Minion, c’est un autre personnage Disney ou un paysage, mais jamais une photo de la personne. Alors c’est vrai, sur Facebook on n’est pas obligé de mettre son visage en photo, mais quand on fait du business, c’est plus crédible !

J’imagine qu’ils utilisent des images “rigolotes” pour se donner un air sympathique. Mais quand on fait la promotion d’un business en ligne, ce serait quand même plus logique de mettre son visage pour montrer qu’on ne se cache pas derrière une image. Et on parle des photos de profil, mais beaucoup mettent aussi un faux nom ! Il y a vraiment des gens qui font confiance en “Lolo BoomDirect” avec sa photo de fée ? (toute ressemblance avec un compte Facebook existant ne serait que pure coïncidence).

 

Le nom de la “société”

“Le prix minimum de nos arna coupons sont de 25€, on part sur Profits25 pour le nom ?” Quand on voit le nom de ces “sociétés”, on comprend directement que ce sont des arnaques. Je ne sais pas comment expliquer, mais les noms sentent l’arnaque. Prenez “BoomDirect” par exemple. Rien qu’au nom on sent l’embrouille ! Mais à la place de ces présidents, j’irais jusqu’au bout sur le nom. Quelque chose comme “La Fistinaire” serait crédible.

J’ai vraiment l’impression qu’ils veulent avoir l’air impressionnants avec leurs noms. BoomDirect, BeonPush, ça a un petit côté Fast and Furious je trouve. Oui un petit côté kéké tunning beauf, c’était le sous-entendu ! Maintenant, quand vous verrez un nom d’entreprise qui vous fera penser à une explosion de voiture sur l’autoroute, allez vérifier si ce n’est pas une arnaque.

 

La meilleure opportunité du Monde !

Vous avez remarqué le nombre de “meilleures opportunités à l’heure actuelle” ? Il y en a beaucoup, on a le choix. Comme on le dit souvent, il n’y a pas de meilleure opportunité. Nous avons tous des critères différents pour sélectionner un business. Et c’est assez niais de dire qu’un programme est “le meilleur du Monde” ou “le meilleur sur le marché actuellement”.

Quand vous voyez ces mots, vous devez vous méfier. Parce que si un membre de la société le dit, c’est peut-être parce qu’il l’a entendu dans une vidéo de présentation de la société. Et quand une société se définie elle-même comme la meilleure opportunité, c’est qu’elle cherche des membres rapidement, et ce n’est pas vraiment bon signe. Une société avec un bon programme n’a pas besoin de dire que son programme est bon.

 

La demande d’inscription avant les renseignements

Un bon pêcheur sait qu’il vaut mieux attraper le poisson avant de discuter avec lui. Hé bien avec les opportunités en carton que vous trouverez sur Facebook, nous sommes les poissons ! Si le membre en dit trop sur la société, on va vite s’apercevoir que c’est une arnaque. Du coup il préfère nous en mettre plein la vue et nous demander de nous inscrire rapidement.

Moins on en sait, mieux c’est ! Et une fois qu’on a acheté un coupon, on est vivement conseillé de parrainer d’autres pigeons membres. Du coup on va nous-même rédiger ce genre de publication pour recruter en masse… Si vous voyez une opportunité, même si elle a l’air sérieuse, renseignez-vous avant de vous engager ! Et n’achetez pas de coupons ou ce genre de chose, vous achetez du vent !

 

Les preuves de paiement

Vous le savez, dans une chaîne de Ponzi, les premiers membres récupèrent souvent leurs gains ainsi que leurs intérêts. Pourquoi ? Parce que l’investissement des nouveaux membres permet de payer les premiers. Donc oui, les premiers membres gagnent de l’argent avec ces “opportunités”. Et c’est pour cette raison que ces business sont souvent considéré comme des opportunités en or.

Ces membres qui ont récupéré leurs gains vont pouvoir recruter en vendant du rêve (en montrant leurs gains). Et les nouveaux membres vont pouvoir utiliser ces preuves de gains comme preuves sociales. “Regardez, j’ai investi 1000€ dans des coupons et j’ai récupéré mes 1500€ ! Ça marche vraiment !”. Malheureusement, des milliers de personnes y croiront…

Norman avait fait une vidéo en 2013 sur les escroqueries sur Internet.

 

La promesse de durée

Selon l’UFC Que Choisir, une chaîne de Ponzi dure en moyenne entre 18 et 24 mois, avant de se casser la gueule naturellement parce qu’il n’y a plus assez de nouveaux membres pour rembourser les anciens. Pourtant, les membres de ces sociétés n’hésitent pas à promettre que ces sociétés dureront très longtemps ! D’ailleurs, ce sont en général les sociétés elles-même qui le disent.

Mais comme le dit Jean-Philippe dans son visuel, ces sociétés dureront moins longtemps que Justin Bieber, suffisamment de temps pour escroquer beaucoup de personnes, et pas suffisamment de temps pour aller en justice. Parfois, les présidents de ces sociétés sont jugés après la fermeture de la société, mais souvent, ce sont les membres qui prennent le plus cher. Vous pouvez lire ce très bon article qui parle de l’affaire ZeekRewards.

 

Pas besoin de client !

Inutile de vous rappeler que toutes les entreprises ont besoin de clients. Pourtant, certains “programmes” arrivent à fonctionner sans client, et parfois sans parrainer. On vous fera croire que les clients sont déjà trouvé… comme c’était le cas pour GetEasy, où la société faisait croire que des milliers de contrats étaient déjà signés en Inde et au Qatar. Bien sûr bien sûr.

Et ces sociétés vous font croire qu’ils ont besoin de vous pour financer leurs espaces publicitaires, ou leurs boîtiers comme c’était le cas avec GetEasy. Comme si des sociétés vendaient des milliers de contrats, mais que les banques refusaient de les financer ! Les banques ont parfois du mal à prêter de l’argent, mais rassurez-vous, elles prêtent bien aux entreprises qui ont des milliers de clients.

 

150% de rentabilité

On va continuer à parler des banques. Le livret A en France est actuellement à 0,75%. Mais en ce moment, c’est la grande mode des 150% de rentabilité dans les revshares (les chaînes de Ponzi déguisées en régies publicitaires). Je ne suis pas un fan des banques, mais bien évidemment 150% de rendement est totalement impossible.

Dans la petite vidéo ci-dessous, vous comprendrez bien le principe inventé par Charles Ponzi, et repris en ce moment par les régies publicitaires. “Vous me confiez 100€, je vous en rends 150€”. C’était aussi le principe de la plus grosse escroquerie de l’histoire : l’affaire Bernard Madoff ! Sauf que Madoff était un peu plus crédible, il ne promettait pas un pourcentage de rendement puisqu’il savait que c’était impossible de prévoir ça…

 

Des packs pour tous les budgets

Comme c’est gentil de penser aux petits épargnants qui veulent investir leur argent ! Ahlala les chaînes de Ponzi sont vraiment généreuses, elles pensent à tout le monde. Dans ces sociétés, vous pouvez en général investir à partir de 20 ou 25 euros, et jusqu’à plusieurs milliers d’euros. Un membre qui voulait me recruter chez GetEasy me disait qu’il avait investi quelques centaines d’euros et que sa propre mère avait investi 2000€…

Alors je ne sais pas si c’était vrai, s’il avait vraiment escroqué sa propre mère ou s’il bluffait pour me recruter, mais toujours est-il que des centaines de milliers de personnes se sont faites escroquer en investissant parfois quelques dizaines, parfois quelques milliers d’euros. Et ce qui est terrible avec ces sociétés, c’est qu’elles s’attaquent à des personnes qui n’ont rien, et des personnes qui ont mis des années à mettre de l’argent de côté.

 

La culpabilisation

Quand vous voyez la phrase : “QUE RECHERCHEZ VOUS ? L’ECHEC OU LA REUSSITE ?”, que comprenez-vous ? On peut se dire que le membre qui cherche à nous recruter nous prend un peu pour un con, en sous-entendant qu’on a deux voies : réussir avec la société ou échouer sans la société. Mais personnellement, je vois aussi autre chose : la recherche de culpabilisation.

En gros, ça fait un peu : “Vous voulez rester des merdes ou évoluer un peu ?”. Et je ne peux pas lire cette phrase sans penser aux gens qui sont en galère et qui se disent qu’ils doivent s’en sortir pour leur famille. On peut se dire que le membre qui veut nous recruter est un salaud. Certains en sont… mais la plupart sont eux aussi des victimes qui se sont faites avoir et qui veulent essayer de récupérer leur mise…

 

Le CEO est un homme de confiance

Alors ça, on nous le sort tout le temps : le président est toujours un homme d’affaires chevronné qui a réussi dans tous les business dans lesquels il a entreprit. Et plus récemment, on m’a même sorti que le président d’un revshare était un ministre d’un pays de l’est… Et quand on y regarde de plus près, on se rend compte que ce sont souvent des escrocs notoires.

Pour GetEasy, les gérants avaient déjà été condamner au Brésil pour la même escroquerie. Il suffisait de faire une petite recherche, mais la plupart des gens ne font jamais ces recherches, ils font confiance à ce qui est dit par la société elle-même. Donc si la société dit que le dirigeant est un riche homme d’affaires de confiance, la majorité des gens vont y croire et répéter cette “information”.

 

Je ne suis pas un mouton, et vous ?

Cette phrase : “Personnellement j’ai fait mon choix !!!” rappelle la phrase “Que recherchez-vous, l’échec ou la réussite ?”. Là encore on va jouer sur la culpabilisation. La personne sous-entend qu’elle a franchi le pas, et que nous pas encore. En gros, si on ne franchi pas le pas à notre tour, on est des moutons comme ils aiment dire en parlant des personnes qui n’y croient pas.

Donc pour eux nous sommes des moutons, mais ils ne se posent pas la question s’ils sont (ou ont été) des pigeons. Se faire avoir c’est une chose, on a tous été des pigeons une fois dans notre vie. Mais c’est assez triste de faire plonger d’autres personnes qui n’ont rien demandé. Style “Je me suis fait avoir, donc je vais essayer d’avoir d’autres personnes pour me refaire”.

 

Un objectif de 16 milliards de dollars !

Celle-ci n’avaient pas été relevé par Jean-Philippe, et pourtant elle est belle aussi ! Selon cette personne (donc j’imagine selon la société) l’objectif est de faire 16 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel. Petit rappel : Google fait 66 milliards de dollars de chiffre d’affaires annuel… donc d’ici qu’une société qui vient de se créer fasse 16 milliards…

C’est normal d’avoir des objectifs ambitieux, mais là on voit bien qu’ils prennent tout le monde pour des cons ! Si ça avait été 16 millions, on aurait pu encore dire que c’était très ambitieux pour un début, mais réalisable d’ici quelques années. Mais là, c’est clairement du foutage de gueule envers les membres et les gens qui pourraient s’intéresser à la société.

 

Des bons gros termes techniques pour faire expert

“Une matrice à débordement avec une partie RevShare + cycler binaire”… C’est très beau ! On sent bien le truc martelé par la boîte et un peu déformé à la fin. Bon, si vous êtes connaisseur en MLM, vous savez que ça n’existe pas. Mais ce qui est drôle, c’est que si vous dites à ces personnes que “cycler binaire” n’existe pas, ils vous prouveront par A + B que ça existe !

Ils croient tellement en leurs conneries que ça en devient touchant. L’autre jour je disais sur ma page Facebook que BeonPush était un Ponzi, et un gars m’a contacté en privé en me disant qu’il était “le numéro 2 de la société”, et m’a expliqué avec de jolis termes techniques que BeonPush était une société tout à fait légale. Et je peux comprendre qu’une personne un peu naïve puisse y croire avec tous les termes techniques !

 

On surf sur les tendances !

Vous l’avez sans doute remarqué, les Ponzi surfent souvent sur des tendances : réseaux sociaux, régies publicitaires, crowdfunding, monnaies virtuelles… Mais au lieu de surfer dessus de manière légale, ce qui pourrait être tout à fait faisable. Ils préfèrent créer de grosses chaînes de Ponzi pour prendre de l’argent rapidement. Ils pourraient très bien créer un site de crowdfunding avec un programme d’affiliation, mais selon eux les Ponzi sont plus rentables !

C’est peut-être le moyen le plus simple de générer beaucoup de cash en quelques mois, mais la société ne durera que quelques mois aussi. Et c’est vraiment dommage, parce qu’en se lançant dans des domaines novateurs, les gens qui vont se faire escroquer vont penser que toutes les régies publicitaires sont des escroqueries. Que toutes les plateformes de crowdfunding sont des escroqueries alors que c’est un très bon moyen de financement.

 

Payza et Payeer, les PayPal du mal

Dans les programmes d’affiliation sérieux, les affiliés peuvent se faire verser leurs commissions sur PayPal, Stripe ou parfois par chèque. Tout dépend du programme. Mais en général quand c’est Payza ou Payeer ce n’est pas bon signe ! Parce que bizarrement, toutes les chaînes de Ponzi payent leurs affiliés avec ces passerelles, et on ne voit pas ces passerelles de paiement sur des sites légaux !

Après c’est peut-être une mauvaise coïncidence, mais ça peut être un bon indicateur pour savoir si un programme est sérieux ou non. Il faut savoir que Stripe et PayPal sont très à cheval sur la sécurité et sur la lutte contre le blanchiment d’argent, donc forcément ces programmes ne prendront pas ces passerelles de paiements pour recevoir et faire des règlements !

 

La compta c’est pour les loosers !

On reste dans le thème et on va parler de compta. Une société sérieuse demande une facture à ses affiliés. Sur 1tpe par exemple, vous devez envoyer une facture pour pouvoir recevoir votre paiement. Tout simplement parce qu’1tpe a une comptabilité sérieuse et rigoureuse. Mais dans ces programmes, la compta on s’en branle totalement !

Vous recevez plusieurs paiements par jour sans jamais envoyer de factures. Vous n’avez “pas besoin de déclarer vos revenus” selon certaines sources très fiable (vu sur certains forums) ! Bon par contre le jour où un inspecteur des impôts vous tombe dessus parce que vous n’avez rien déclaré depuis des mois, vous n’êtes pas sorti de la merde ! 

 

Personne ne like ?

Si vous allez faire un tour sur ces fameux groupes Facebook de business en ligne, vous verrez des centaines d’opportunités en carton comme celle-ci, tous les jours ! Donc forcément, des gens qui réagissent, il y en a peu. Parce que sur ces groupes, tout le monde veut recruter tout le monde dans son programme foireux. Et c’est toujours assez triste de voir que les gens publie dans le vide comme ça.

Alors évidement il peut arriver de recruter des gens sur Facebook, mais pas avec ce genre de publications et pas avec ce genre de programmes. Dans cet article et grâce à ce visuel on a pu voir un bon exemple d’une publication “attrape-gogo”. J’espère que ça pourra éviter à certaines personnes de se lancer sur ces chaînes de Ponzi. Il existe de bons programmes tout à fait légaux. Réussir sur Internet est possible avec de bonnes méthodes et une bonne société !

Amicalement, David.